Berlin, jour 1 – Prenzlauerberg

Quelle joie de retrouver Berlin. Nous avons tous une ville, un pays, un endroit que nous aimons particulièrement. Un endroit où on se verrait bien vivre. Pour moi c’est Berlin!

Et plus particulièrement le quartier de Prenzlauerberg au Nord-Est de la ville.  Anciennement Berlin Est, le quartier a d’abord été investi par des artistes, les bobos sont venus ensuite.  C’est le compromis rêvé, près du centre, jeune, plein de bars et restos sympas, pas chers (même si ça a bien augmenté depuis la première fois que je suis venue il y un peu moins de dix ans), et beaucoup d’espaces verts.

Cette première après-midi a été mise à profit pour réviser l’histoire du mur  au mémorial du mur de Berlin à Bernauer Strasse. Le mur est matérialisé par des armatures en ferraille rouillée. Ces installations permettent de se rendre compte de la hauteur du mur mais aussi le no-man’s land entre les deux murs avec miradors mais aussi la chapelle de la réconcilliation reconstruite sur les fondations d’une église détruite en 1985 et situé dans le couloir de la mort. Les tunnels sont identifiés ou les personnes ayant tenté de s’échapper. Certaines tentatives d’évasion sont célèbres. De nombreuses se sont mal terminées. Ce n’est pas la partie la plus joyeuse mais elle est importante à connaître pour comprendre la ville.

Tunnel Berlin

Après un tour dans le quartier, il est temps de profiter du plus vieux Biergarten de Berlin, le Prater sur Kastanienallee (U-Bahn Eberswalder St.) et boire une pinte de bière blanche claire la Kristall ou trouble la Hefeweizen (avec rondelle de citron) pour la modique somme de 4€. Le tout au soleil ou à l’ombre sous les arbres.

Apres un dîner et un début de soirée tranquille, nous nous sommes baladés pour trouver un bar. Il y a de nombreux choix. Je recommande Wohnzimmer ou Soupanova (peut-être un peu girly avec leur déco dans années 70 papier peint à fleurettes) et aussi Mokum qui possède une table de Ping-pong où il est possible de jouer gratuitement.

Voila pour la première après-midi. Comme à chaque fois, je suis impressionnée par le coût de la vie peu élevé (la pinte d’Astra chez Mokum est à 3€) et les espaces verts si nombreux.