Un repas gourmand au Chardenoux des Prés Cyril Lignac

Je cherchais un bon restaurant dans un cadre agréable mais pas non plus excessif en terme de prix pour fêter un joli moment. J’en ai donc parlé à une amie qui a toujours de très bonnes idées sur le sujet et elle m’a parlé du Chardenoux, une des adresses de Cyril Lignac. Banco, direction celui de Saint-Germain des Prés !

Malgré un petit couac de réservation, nous avons été placés à ce que j’appellerais une bonne table. Je m’explique, une table où vous n’avez qu’une table voisine et qu’elle se trouve à 80 cm de la votre. Votre conversation reste privée et vous n’avez pas à subir celle de vos voisins, oh bonheur ! La déco est vintage, papier peint à grosses fleurs et portrait aux murs. d’ailleurs les lampes des années 50 ont été chinées aux Puces de Saint-Ouen. Le service est particulièrement attentionné et le restera pendant tout le repas.

Le menu du soir est à 39€ : entrée, plat et dessert. Et franchement tout donne envie ! Le temps de faire notre choix, un petit ramequin de rillettes de cochon nous est apporté histoire de nous mettre l’eau à la bouche.

Parmi les 5 entrées proposées, nous décidons de goûter l’émietté de tourteau en salade, pommes de terre tièdes en vinaigrette et l’œuf mollet et champignons de Paris, févettes cuisinées au chorizo. Le tourteau est superbement présenté et le mélange des saveurs au top. L’œuf est particulièrement gourmand dans sa sauce crémeuse.

Entrée tourteau Le Chardenoux

 

Concernant les plats, exceptionnellement la volaille n’est pas disponible, elle est remplacée par de la poitrine de cochon caramélisée avec petites pommes grenaille. C’est parti pour cette nouveauté du jour et pour une bavette de boeuf Black Angus , Béarnaise et pommes Dauphine. Quel succès encore, la cuisson des viandes est parfaite, la Béarnaise a cette texture mousseuse complètement nouvelle, les petites pommes grenaille à la ciboulette et à l’oignon nouveau sont à tomber !

Poitrine de cochon Le Chardenoux

 

Attaquons le dessert avec une crème brûlée à la vanille et à la fève tonka et les abricots rôtis aux amandes, crème glacée à la vanille.  Le dessus de la crème brûlée est bien croustillante, la pointe de fève tonka donne un peu de peps à ce classique de la cuisine française. L’association de l’acidité des abricots et de la douceur de la glace vanille est merveilleuse. Minuscule bémol, un peu plus d’amandes n’aurait pas nuit.

Abricots rotis Le Chardenouxpdn

 

Au moment du café le serveur vous apporte une madeleine à la fleur d’oranger directement sur la plaque chaude. Pour finir, l’addition est raisonnable. Le vin peut vite faire augmenter la note mais plusieurs bouteilles à moins de 30€ sont proposées.

Mais quel repas ! Succulent du début à la fin, Le Chardenoux nous a vu repartir comblé.