#DIY : Passion TRICOT

Je n’ai pas été très présente sur le blog ces 2 dernières semaines. Et pour cause, j’ai tricoté ! J’avais recommencé avec les petits bonnets pour Innocent et Les Petits Frères des Pauvres cf ce post à lire ou à relire ici. Ils seront d’ailleurs sur les bouteilles de smoothies en janvier. Après ça, j’ai eu envie de continuer mais sans trop savoir quoi faire. Enfin si, j’ai tenté un bonnet 2 fois trop petit, la catastrophe.

Et une collègue m’a parlé de Mlle Sophie et de son livre « Echarpes & Cie à tricoter ». Vous pouvez retrouver son univers sur le site Breaking The Wool qu’elle a créé. Je me suis ruée dessus et j’ai enfin pu me lancer. J’ai choisi le bandeau cache-oreilles pour débuter. J’avais acheté une laine sublime bleu marine avec du fil argenté sur un coup de cœur. Bon j’avais des aiguilles de 5.5 vs 5 recommandées mais je ne me suis pas laissée abattre. Le résultat a dépassé mes espérances. Je le trouve trop beau. Plusieurs copines m’en ont commandé.

 

Le tricot : de la laine et un plaid

Le tricot : le bandeau

 

J’ai ensuite réalisé 2 bonnets et un châle péruvien sur des modèles retrouvés dans mes affaires, 2 cols selon un col acheté au Chili et donc copié, des mitaines en mixant 2 façons du livre de Mlle Sopie et là je suis sur le trendy châle de Mlle Sophie en taille adulte cette fois, après en avoir fait un en taille enfant par manque de laine…  Je ne vous raconte pas la frustration sur le coup! Avec tout ça, vous comprenez que je suis bien occupée par le tricot. Je sors mes aiguilles dans le métro, le midi au bureau et le soir sur mon canapé devant une série ou un film.

Le tricot : création GLS

Le tricot : les mitaines

Le tricot : les mitaines

 

Ce qui est certain, c’est que même avec des modèles, le tricot est une question de feeling et de test. En fonction de la laine et de votre façon de tricoter, le résultat peut être bien différent. J’aime ce côté approximatif, d’autant que j’y ajoute une dose d’incertitude avec des aiguilles et/ou de la laine d’une taille différente. Pour compenser j’ajoute ou enlève des mailles, parfois ça marche, parfois non. C’est une passion  d’hiver bien agréable quand le froid arrive et qu’on a de quoi se couvrir avec ses propres créations !

Le tricot : le châle

Pour la laine, je me fournis chez Phildar (boutique ou internet) ou à la boutique l’Entrée des Fournisseurs.