Revue de Presse #5 – focus Parfum

La revue de Presse a pris un peu de retard. Nous sommes déjà jeudi. En plus de modifier le jour de parution j’ai envie de vous proposer un format un peu différent aujourd’hui.
Dans Be qui vient de paraître (daté octobre jusqu’à la fin du mois de septembre en kiosque), l’article sur les parfums m’a fait réfléchir. L’accroche commence par une affirmation/question importante « Ne pas sentir comme tout le monde en 2014? » Je vous livre donc une coute réflexion sur le parfum et son évolution.
Je trouve la rétrospective révélatrice : une odeur = une époque. Et dire que Miss Dior date de 1947 et Ô de Lancôme de 1969 ! Ce schéma n’est plus vrai aujourd’hui. Les parfums anciens reviennent en force, comme Shalimar ou Opium, cela suit la tendance vintage. Dans le même temps ces parfums côtoient les créations, nouveautés ou adaptations modernes de ces fameux parfums d’antan type Souffle de Shalimar ou Black Opium.
Comment cohabitent ses différentes versions ? Les femmes qui les portent ont bien souvent des âges bien distincts. Et le but des marques en créant ces réinterprétations est de rajeunir la clientèle pour recruter. Mais au final, quel parfum permet aujourd’hui de se démarquer ? Et est-ce de se démarquer qui compte ?

J’ai fait pas mal de test et j’ai encore plusieurs parfums. Mon analyse c’est qu’un parfum doit être cohérent avec ce que l’on aime mais surtout ce que l’on est à un moment T. C’est ce qui fait me sentir bien « dedans », un peu comme dans un vêtement.
Et vous votre parfum il a quel âge ? Et vous sentez-vous unique ?

Revue de Presse 5 - Be Parfums