#voyage : la magie des temples d’Angkor

Il est temps de continuer le récit de nos aventures cambodgiennes. Après Phnom Penh, nous avons pris le bus direction Siem Reap. Le bus au Cambodge c’est tout un programme. Ce sujet fera peut-être l’objet d’un prochain post. Revenons à nos moutons ou plutôt à nos temples.

Angkor de nos propres yeux

La petite ville de Siem Reap est le point de départ pour la découverte d’Angkor et ses environs. Un conseil pour le logement, c’est le moment de payer un peu plus cher et de prendre un hôtel avec piscine. Plus cher, tout est relatif, nous avons trouvé un pour une vingtaine de dollars la nuit, le Side Walk Never Die. Pourquoi une piscine ? Après 6 heures à crapahuter dans les temples dès 8h du matin, c’est bien agréable de faire trempette après une sieste bien méritée et le coucher du soleil à 17h30 par une chaleur de 35 degrés. D’autant qu’il n’y a pas grand chose d’autre à faire dans la ville avant l’heure de l’apéro. Deuxième conseil, s’éloigner de Pub Street mais pouvoir y aller à pied en 5 minutes est une excellente idée. Le bruit et l’agitation, oui mais pas pour dormir !

Angkor de nos propres yeux

Et les temples dans tout ça ? On y vient… Nous avons choisi la solution tuk-tuk mais il est possible de le faire à vélo. Nous avons gardé le même pour nos 3 jours de visites. Il était sympa, nous attendait à des endroits précis et nous donnait quelques indications. Attention le chauffeur n’est pas un guide ! En parlant de ça, nous avons choisi de faire les visites sans guide mais avec le livre « Angkor cité Khmère » de Claude Jacques et Michael Freeman. Il est très complet et vous le recommande vivement. Il est possible de l’acheter sur place, de nombreux vendeurs à la sauvette le propose. Des amis nous l’avaient prêté et nous les en remercions.

Porte Sud - Angkor de nos propres yeux

Je ne vais pas vous détailler nos parcours, ce serait long et ennuyeux. Tout est magnifique et grandiose. En revanche, je vais vous raconter mes coups de cœur.

Le premier jour nous avons fait une bonne partie du petit circuit. Les douves entourant Angkor Wat m’ont impressionné : 190m de largeur sur 1.3km de côté. Elles entourent l’enceinte du temple et mettent la barre très haute. Les sculptures sur les bas-reliefs sont aussi remarquables, elles sont entièrement détaillées dans le livre. Nous avons découvert une partie le premier jour et la suite le dernier jour. Nous avons dû passer près de 3h en tout à les admirer. La porte Sud d’Angkor Thom surplombée de d’un visage à 4 tête nous   Mon gros crush de cette journée va au Bayon, le temple aux 216 visages. Où le regard se pose, il voit ces visages paisibles et souriants. Quelle impression dingue ! Le Ta Phrom envahit par la végétation, les fromagers en particulier, fait sa petite impression. Nous sommes dans les livres, ces photos tant admirées sont là à notre portée, moment magique.

Angkor de nos propres yeux

Angkor de nos propres yeux

Le Bayon - Angkor de nos propres yeux

Le Bayon - Angkor de nos propres yeux

Nous avons fait le grand circuit à l’envers en commençant par la fin du petit circuit. Le Banteay Kdei nous replonge dans cette ambiance végétale. Nous avons une belle surprise en nous retrouvant à l’arrière du temple. Il se reflète dans ce qui devait être un superbe bassin. Ce lieu à cet instant précis dégage une sérénité intense. Nous poursuivons nos découvertes, tels des explorateurs à la recherche des sculptures décrites dans le livre. Quelle sensation de les trouver parmi les décales et plans labyrinthiques des temples. Nous sommes chanceux, la saison des pluies vient de se terminer, période parfaite pour visiter le Neak Peak. On y accède par un long ponton qui surplombe un bassin immense. Le temple est construit sur une île et ses superbes nâga (serpents mythologiques) nous attendent impassibles. Les temples se suivent, certains se ressemblent, d’autres pas. Nous gravissons les temples montagnes, traversons les cours carrées et autres salles de danse, toujours dans une ambiance spéciale, ce feeling de toucher du doigt quelque chose d’immense et de sacré.

Banteay Kdei - Angkor de nos propres yeux

Neak Pean - Angkor de nos propres yeux

Le dernier jour nous nous levons à 4h30 pour être à 5h30 présent lors du lever de soleil sur Angkor Wat. La plupart des personnes présentes sont attroupées devant le bassin à gauche, mieux conservé donc meilleur réflexion du temple sur l’eau. Nous choisissons de nous placer sur celui de droite. Je préfère des photos sans personnes dessus! Malgré les nuages qui gâchent un peu, les couleurs prennent vie et la magie opère. Les 5 tours se dessinent devant nous et se reflètent sur le bassin. Pour moi, le plus grand bonheur est de pénétrer dans le temple très tôt et d’y être seul par endroit, ces moment de paix parmi les vieilles pierres n’ont pas de prix. Des singes s’invitent à notre visite pour quelques instants. Les garudas n’ont plus de secret pour nous et le barrage de la mer de lait a pris forme dans notre esprit grâce à ces sculptures si représentatives et presque intactes.

Angkor de nos propres yeux

Angkor de nos propres yeux
Angkor de nos propres yeux

Singes - Angkor de nos propres yeux

J’espère que ça vous donne envie d’y aller, l’atmosphère n’est pas racontable, elle se vit !